Le cas spécial de l’abdominoplastie après une chirurgie bariatrique

Suite à une chirurgie bariatrique, la perte de kilos devient considérable. Cependant, ce n’est pas pour cette raison que le patient regagne une silhouette gracieuse. Effectivement, car la graisse part vite fait, de la perte il va demeurer un surplus de peau inesthétique et embarrassant. Il faudra ainsi effectuer une deuxième intervention, c’est-à-dire l’abdominoplastie réparatrice. Mais ce genre d’opération est-elle réellement efficace ?

Qu’est-ce que la chirurgie bariatrique ?

On entend par chirurgie bariatrique des opérations chirurgicales qui ont pour objectif de rectifier un surpoids considérable. Le poids en plus est souvent examiné et les scientifiques se mettent d’accord pour estimer ce surpoids comme source de soucis médicaux préoccupants et sérieux. La chirurgie bariatrique est composée de trois techniques chirurgicales. Il existe la pose d’un anneau gastrique (estomac), la diminution gastrique ou la réalisation d’un by-pass stomacal, encore baptisé court-circuit d’estomac. Ces interventions font partie du domaine des chirurgiens de l’abdomen. Habituellement, quelques mois suite à une chirurgie bariatrique, les patients optent pour la chirurgie esthétique.

Généralement, la perte de poids successive à la chirurgie bariatrique entraine un surplus de peau et dans quelques situations un diastasis. Celui-ci représente un relâchement très sérieux des muscles de la paroi abdominale. Le diastasis peut aussi apparaître suite à un accouchement. Un surplus de peau (quelquefois baptisé tablier abdominal allant jusqu’à enrober le pubis) et un diastasis peuvent être l’objet d’une consultation avec un chirurgien. Une liposculpture ne suffit pas habituellement pour rectifier la perte de flexibilité de la peau, successive à un accouchement ou une chirurgie bariatrique. Dans ces situations, des interventions telles que la rectification de la paroi abdominale ou l’abdominoplastie peuvent être prévues. Et ce, pour rectifier ces phénomènes spécifiquement embarrassants.

Qui est touché par la chirurgie bariatrique ?

La chirurgie bariatrique, encore nommée chirurgie de l’obésité, touche les patients obèses ou appelés en obésité morbide. Il s’agit des personnes ayant un IMC (Indice de masse corporelle=poids en kg/carré de la taille en mètre) au-delà de 35 à 40. Cet indice est également appelé BMI en anglais (body mass index). Planifié par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 1997, ce renseignement est déterminé comme un standard. Celui-ci permet d’estimer les menaces pour la santé relatives au surpoids de l’adulte. Il est essentiel de clarifier que l’IMC ne représente pas une donnée absolue. Et d’autres données doivent obligatoirement être estimées avant de procéder à une chirurgie de l’obésité. Un diagnostic est constamment autonome. L’âge, les antécédents médicaux ainsi que la répartition musculaire et graisseuse constituent des données qui doivent être considérées. Cette intervention est effectuée par des praticiens digestifs et des praticiens viscèralistes. Elle vise à faire mincir les patients obèses en limitant l’absorption calorique journalière par la diminution de la capacité de l’estomac. Un anneau gastrique, sleeve gastrectomy (sorte de gastrectomie longitudinale), ballon intra-stomacal est ainsi installée. Une autre méthode vise à rassembler la limitation gastrique à un système de dérivation dans le tube digestif. Elle permet de diminuer l’absorption de composants par l’intestin (malabsorption intestinale) par mini by pass gastrique ou by pass stomacal.

L’intervention ainsi que l’hospitalisation

Le poids du patient est pris un jour précédant l’intervention et les prescriptions de kinésithérapie et d’examen radiologique sont planifiées. Les exercices respiratoires et la mobilisation précoce sont nécessaires à une agréable récupération post chirurgie bariatrique. Le praticien planifie une demande d’examen radiologique (TOGD) pour le contrôle post-opératoire de la carence d’anomalie du montage ou de fuite. L’intervention est effectuée sous anesthésie générale, habituellement par coelioscopie (petits trous). Cette méthode est conseillée parce qu’elle restreint la douleur et permet de refaire une activité normale plus vite.

Dans quelques situations, durant l’intervention, pour causes de sécurité, il est quelquefois utile d’ouvrir l’abdomen (laparotomie). Suite à l’intervention chirurgicale, le patient part du bloc et demeure une à deux heures en salle de réveil sans sonde urinaire ni gastrique. Il possède un drain abdominal et une perfusion. Dès qu’il reprend connaissance, une perfusion est administrée au patient. Pour les patients les plus vulnérables un séjour en réanimation est prôné. La surveillance en salle de réveil continue plus ou moins, selon le patient. Un jour après l’intervention, le patient est remis sur pied avec le soutien des soignants. Il est envisagé des aérosols pour régénérer votre respiration et une kinésithérapie respiratoire et mobilisatrice grâce au kinésithérapeute. Le patient peut ingurgiter un peu d’eau.

L’abdominoplastie après une chirurgie pour obésité

Après une perte de poids importante (de nombreux dizaines de kg en quelques mois), le patient ex obèse peut avoir des surplus de peau considérables. Que ce soit un amaigrissement causé par une chirurgie bariatrique ou un amaigrissement naturel. Cependant, quelquefois il peut y avoir des amas graisseux localisés et résiduels hésitants à l’amaigrissement. La plastie abdominale a pour but de raccommoder les séquelles engendrées par un amaigrissement massif.

Et ce, en faisant revoir à l’ex obèse une forme « normale ». Des gestes chirurgicaux visés enlèveront les excès graisseux résiduels par lipoaspiration ou liposuccion. Ils extrairont les surplus de peau distendue de manière à redraper la peau saine du ventre, comme un « lifting du ventre ». L’ancien obèse peut endurer une distension des muscles abdominaux ou diastasis des muscles grands droits. L’abdominoplastie favorisera le resserrage de ce second type de muscle. Elle permet également de faire revoir à l’ex obèse un bien-être musculaire sur l’ensemble de la paroi abdominale.

Une intervention potentiellement difficile

L’abdominoplastie est considérée comme une chirurgie qui suite à une opération de l’obésité peut être éventuellement difficile. Et ce, particulièrement si le surplus de poids n’a pas été amplement rectifié. Cette intervention nécessite un groupe expert et qualifié à ce genre d’intervention. Les gestes chirurgicaux chez les gens qui ont été en surpoids dans le passé se rapprochent des gestes réalisés pour les autres situations. Cependant, ils sont accompagnés quelquefois de notables écarts. En effet, il se peut que la peau de l’ex obèse ait égaré l’ensemble de ses aptitudes élastiques. Ce phénomène peut causer une menace de nouvelle distension cutanée suite à l’intervention. Et par conséquent le pourcentage de retouche augmente avec un retour au bloc opératoire.

D’ailleurs, la quantité de peau excisée peut être quelquefois très élevée et les zones de décollement peuvent être parfois très élargies. Ainsi, la procédure de remise en tension peut être difficile à faire. Par ailleurs, les résultats opératoires sont plus majorés avec particulièrement des menaces de sérome, d’hématomes. Il faut comprendre que chez les personnes en surpoids auparavant, il existe plus de menaces d’apparition de soucis trombo-emboliques (embolie pulmonaire, et phlébites). Donc, la stratégie thérapeutique doit être consciemment déterminée, selon chaque situation bien définie. Quelquefois, il sera utile de prévoir de nombreux temps opératoires sur de nombreux mois.

Ainsi, il existe désormais une solution pour faire face à l’obésité morbide. De plus, la chirurgie bariatrique représente l’intervention idéale pour prendre soin de sa santé. Le petit souci réside dans l’excédent de peau qui peut modifier votre silhouette suite à une perte de poids considérable. Heureusement, des praticiens compétents répondent présents pour le bon déroulement de chaque chirurgie. De plus, ils restent à la disposition des patients pour un suivi post-opératoire. N’ayez aucune crainte et confiez votre opération entre les mains de praticiens professionnels. Soyez sûrs que vous ne regretterez pas votre décision en choisissant l’abdominoplastie après une chirurgie bariatrique. Il faut seulement suivre au pied de la lettre les recommandations des chirurgiens et tout ira pour le mieux.

Se débarrasser des cicatrices mammaires grâce au maquillage permanent
Abdominoplastie : des cicatrices de plus en plus dissimulées