Les différentes techniques pour une augmentation mammaire

réductions mammaires

Parfois, lors d’un régime alimentaire ou bien après l’allaitement, les seins ont tendances à s’affaisser et à perdre du volume. Mais des fois, plusieurs femmes ont de petites poitrines depuis leur adolescence. Dans ce cas, plusieurs complexes peuvent voir le jour. Et souvent, cela devient presque une obsession de toujours vouloir critiquer son corps. Voilà pourquoi l’augmentation mammaire a vu le jour, afin de redonner confiance en soi, mais aussi dans le but de permettre à la femme de choisir ce qui est bien pour son corps. Mais plusieurs questions tournent autour de ce procédé, dont les plus récurrentes sont :  » est-ce que ça fait mal ? » et  » est-ce sans risque? « . Ainsi, dans les quelques lignes qui suivent, vous aurez plusieurs éclaircissements concernant ce procédé chirurgical.

L’augmentation mammaire se fait-elle dans des hôpitaux ?

Bien évidemment, l’augmentation mammaire qui est une intervention chirurgicale se fait dans un hôpital ou bien dans une clinique. Elle ne se fait pas par n’importe quel chirurgien, mais par un chirurgien esthétique. C’est une opération qui n’est pas prise en charge par l’assurance, sauf si c’est pour une reconstruction, d’où la nécessité de bien réfléchir avant de prendre la décision d’aller subir l’opération. Voilà pourquoi il est conseillé de ne pas aller loin pour subir l’opération. Par exemple, il est tout à fait possible de faire une augmentation mammaire à Paris, sans oublier qu’un chirurgien esthétique à Paris permettra d’avoir plusieurs échanges et discussions nécessaires pour oser franchir le pas. Il suffit de voir ici pour avoir plus de détails.

Comment se déroule l’intervention ?

L’augmentation mammaire ou mammoplastie est une intervention qui dure environ une heure et se fait toujours sous anesthésie générale. Le chirurgien esthétique utilise des implants en silicone qui ne sont pas toxiques pour l’organisme, et qui ont une texture comparable à la glande mammaire au toucher. L’implant passe par les voies suivantes : soit la voie sous-mammaire, soit la voie péri-aréolaire, ou bien la voie axillaire tout en utilisant le dispositif  » Keller Funnel » pour faciliter l’introduction de l’implant et ainsi diminuer les risques de contracture capsulaire. Lors de l’incision, le chirurgien place l’implant soit sur les muscles ou bien sous les muscles, mais il est conseillé de le placer sous les muscles pour que lors d’une grossesse, l’implant ne gêne pas l’allaitement. En matière d’implant, le choix se divise entre les implants ronds pour un beau décolleté, ou les implants profilés, généralement utilisés pour une reconstruction ou bien les implants asymétriques.

Quel sont les résultats après l’intervention ?

La mammoplastie n’est bien évidemment pas une chirurgie sans risques comme toutes les autres chirurgies. Il est tout à fait possible de faire un choc ou bien une allergie à l’anesthésie ou encore une infection, d’avoir un hématome ou de voir la formation d’une coque après l’opération. Mais pas de panique, ces cas de figure arrivent rarement, et c’est pourquoi il est impératif de se faire opérer par un bon chirurgien et de ne jamais oublier le temps de réflexion ainsi que l’échange entre patient et docteur. À part ça, les résultats définitifs d’une augmentation mammaire qui s’est bien déroulé se constatent au bout de six mois. Après l’opération, une sensation de lourdeur se fera ressentir, ce qui est très normal, c’est la raison pour laquelle les seins seront bandés durant une semaine et que le port de soutien-gorge de maintien est obligatoire. Afin de s’adapter à la nouvelle taille de poitrine, il est mieux de porter un soutien-gorge de sport. Une habitude qui permettra de faire disparaître un peu plus vite les cicatrices, c’est de les masser avec une crème cicatrisante et de ne pas oublier d’utiliser une crème nourrissante pour les seins.