Qu’est ce que la culotte de cheval et quels résultats avec la liposuccion ?

Publié le : 16 juin 20219 mins de lecture

La culotte de cheval se connaît de toutes comme ce problème qui a plutôt tendance à toucher les femmes. La graisse tend à s’accumuler au niveau des fesses, des hanches et des cuisses et refuse de partir. Ce phénomène fait surtout son apparition après l’accouchement. Pour s’en débarrasser pourquoi ne pas faire appel aux privilèges de la liposuccion ?

Quelle définition donner à la culotte de cheval ?

La culotte de cheval se définit comme un amas de gras visibles sous la peau. Il se forme au niveau des hanches et du bassin. Ce problème apparaît lorsque le corps stocke trop de cellules de graisse faisant suite à une alimentation inadéquate riche en mauvaises graisses. Par ailleurs, ce problème affecte plus les personnes qui ne brûlent pas assez de calories. La culotte de cheval se manifeste par une nette augmentation du volume du bassin et du fessier.

Concernant la gent féminine, cette gêne esthétique devient difficile à éliminer. En outre, elle résulte parfois d’une surproduction hormonale engendrant une prise de poids dans la partie inférieure du corps. Heureusement, différentes alternatives dont les exercices physiques quotidiens permettent de s’en débarrasser. Plus important, il importe d’adopter une hygiène alimentaire adéquate. En outre, d’autres décident de résoudre le problème grâce à la magie de la liposuccion.

Quels facteurs de cause pour ce défaut physique ?

La culotte de cheval résulte d’un problème héréditaire pour certaines personnes. Cependant, pour la plupart, cette gêne s’explique par une mauvaise hygiène de vie ou plutôt par une mauvaise nutrition. Les femmes qui tendent à privilégier les repas riches en sucre, en graisse et les fastfoods industriels rencontrent souvent ce souci. De surcroît, ce défaut apparaît aussi chez celles qui consomment plus de calories que prévu. Les collations riches et les repas en trop mènent irrémédiablement vers la surcharge pondérale conduisant la patiente à présenter une culotte de cheval disgracieuse. De même, le fait de boire des boissons gazeuses et de consommer de la viande grasse conduit à cette déformation.

Les jeunes femmes qui optent pour une vie sédentaire ne parviennent pas à déstocker normalement les poches de graisse. Pour résoudre ce problème, il s’avère nécessaire de s’adonner à quelques sports d’endurance, dont la course, la natation, la marche rapide… Par contre, il faut éviter les régimes successifs conduisant irrémédiablement à un effet Yo-Yo.

Le tabac et l’alcool font partie des facteurs menant à la formation d’une culotte de cheval. Ce qui explique pourquoi les personnes au régime doivent les éviter.

Pourquoi opter pour la liposuccion ?

La liposuccion se connaît aussi comme la lipoplastie. Il s’agit d’une procédure visant à éliminer les graisses superflues localisées en certaines parties du corps humain. Cette technique se pratique généralement par les personnes qui ne parviennent pas à perdre du poids en dépit des exercices physiques et d’une alimentation équilibrée.

L’intervention se perçoit par la masse comme une procédure pour le moins cosmétique. Néanmoins, la chirurgie ne se prend pas à la légère. La liposuccion s’avère utile pour le remodelage des joues, des hanches, des genoux, du cou ou encore des bras, mais rien ne garantit son efficience grâce à un régime. Ce faisant, il importe de discuter avec un professionnel avant de trancher sur la question.

Toutefois, la liposuccion présente quand même de nombreux avantages. D’ores et déjà, cette intervention permet une élimination immédiate de la graisse. Grâce à la liposuccion, la santé de la patiente s’améliore et les risques de crises cardiaques se voient considérablement réduits. Les personnes en proie à l’obésité et celles qui présentent une culotte de cheval ou des hanches trop élargies peuvent recourir à ce processus.

Lorsqu’une personne fournit des efforts physiques, le corps puise surtout dans la graisse de stockage au niveau de la partie supérieure quand il lui faut de l’énergie. La culotte de cheval fait pourtant partie des zones où le surplus de graisse se concentre.

Ces sujets éprouvant des difficultés à perdre du poids peuvent se tourner vers la liposuccion et autre technique médicale visant à supprimer la graisse.

De surcroît, cette opération optimise l’apparence du patient et lui permet de regagner confiance en lui. Si la patiente opte pour la pratique régulière d’une activité physique et qu’elle prend des repas équilibrés, la graisse ne risque pas de refaire surface. Ainsi, la liposuccion fait partie des solutions définitives permettant de gommer la graisse et la culotte de cheval.

Cependant, cette opération présente certains inconvénients à ne pas sous-évaluer. Certes, la liposuccion se fait toujours sous anesthésie générale. Certaines complications peuvent se produire dans cette optique. Effectivement, le sujet peut souffrir d’ecchymoses ou encore d’enflures et d’embolies. Il peut y avoir une asymétrie par rapport à l’élimination de la graisse. À ce jour, ces complications demeurent rares.

Quels résultats de la liposuccion sur la culotte de cheval ?

La liposuccion se réalise généralement en clinique. Ainsi, la patiente désireuse de se faire opérer de la culotte de cheval doit partir pour un petit séjour à l’hôpital. L’intervention ne dure pas plus de deux heures, mais elle peut ne prendre qu’une demi-heure.

Le résultat obtenu peut s’imaginer tout de suite après l’intervention. Cependant, un œdème postopératoire peut encore masquer les attentes pendant quelques jours.

Concernant la culotte de cheval, il faut savoir que les résultats font leur apparition de manière progressive pendant les mois qui suivent. La peau se rétracte alors pour s’adapter à sa nouvelle silhouette. Après un semestre, la liposuccion devient définitive et le résultat dure alors dans le temps.

Encore qu’il faille prendre garde à ne pas manger des repas déséquilibrés. En effet, remanger des plats gras peut conduire à une réapparition des amas de graisse.

Pour assurer des résultats parfaits, l’anesthésiste et le chirurgien doivent s’assurer de n’opérer qu’une personne en bonne santé. Il importe de tenir compte de la qualité de la peau qui doit présenter une excellente élasticité. De surcroît, la peau ne doit pas paraître trop fine ni présenter des vergetures. Le respect de ces conditions assure une bonne rétractation des tissus et évite l’apparition d’irrégularités à l’exemple des plis disgracieux. Du fait de ces raisons, les chirurgiens déconseillent souvent la liposuccion au niveau du ventre.

Les suites d’une opération de liposuccion

La liposuccion de la culotte de cheval se caractérise par des suites assez simples. Quelques ecchymoses et un œdème postopératoire apparaissent après l’intervention, mais disparaissent après quelques jours.

La patiente éprouve des douleurs, mais ces dernières n’ont rien d’intense et s’avèrent plutôt modérées. Les maux ressemblent aux courbatures causées par les entraînements sportifs. La patiente prend juste des antalgiques pour calmer ces maux désagréables.

La liposuccion ne présente que peu de risques et la qualité dépend quelque part de l’épiderme de la patiente. Le chirurgien évoquera les possibilités de disparition de la cicatrice grâce à l’intervention sur la culotte de cheval.

Dans certains cas, des séances de drainage lymphatique restent indispensables pour accélérer le processus de récupération.

Pendant un certain temps, la liposuccion restait l’unique technique permettant de parvenir à la suppression des graisses tenaces de la culotte de cheval. Actuellement pourtant, d’autres techniques médicales voient le jour et permettent d’obtenir des résultats similaires sans passer par l’anesthésie, l’hospitalisation et autres risques.

Deux autres méthodes médicales sortent du lot pour faire leurs preuves. La cryolipolyse et le keybody-lipo permettent de supprimer la culotte de cheval sans laisser de traces disgracieuses. Seulement, il importe de passer par plusieurs séances pour parvenir à un amincissement optimal de la zone visée. Ainsi, les résultats restent similaires à ceux obtenus par liposuccion.

Liposuccion et bien-être mental : impact sur la confiance en soi et l’image corporelle
Liposuccion des cuisses : comment entretenir les bienfaits après l’intervention ?

Plan du site